Facebook Twitter

AIGUILLE EN FETE

AIGUILLE EN FETE AIGUILLE EN FETE

La Dentelle du Puy

La technique

La dentelle naît de l’entrelacement et des croisements des fuseaux.
Quatre fuseaux sont nécessaires pour effectuer l’élémentaire corde. Il faut une quarantaine de fuseaux et une cinquantaine d’épingles pour effectuer les modèles les plus courants.
Voici une liste de différents points ou motifs exécutés régulièrement par une dentellière :

La corde ou torsion

Au départ avec 2 fuseaux dans chaque main, la dentellière fait passer un fuseau sur un autre en les entrecroisant et par un mouvement de torsion.

La corde

C’est une suite ininterrompue de torsions. Ce motif se fait avec 2, 4, 6 ou 8 fuseaux. On peut croiser plusieurs cordes entre elles. La corde sert à relier les différentes parties d’une dentelle.
Corde

Point d'espritLe mat ou toilé

C’est un point de remplissage, identique à un tissage, composé d’une succession de points fermés. Il donne un effet de lumière et éclaire une dentelle.

 

 

 

 

Point d'espritLa grille

La grille est une succession de points ouverts croisés par la paire meneur. Ce point donne un effet ombré et léger.

 

 

 

 

Point d'espritLe point d'esprit

C’est le point typique de la dentelle du Puy. Il a la forme d’un carré, d’un ovale, d’un rectangle, d’un losange ou d’une demi-lune. Ce motif sert à embellir une dentelle.

 

 

Le grain d'orge

Connu aussi sous le nom d’araignée car le motif central en mat, entouré de cordes rayonnantes rappellent le corps d’une araignée. Ce point sert aussi à embellir une dentelle.

Grain d'orge

 
6259 025 visiteurs
Mis à jour le 21 mars 2019
 
Mentions légales-www.itnt.fr
bibliothèquetissuthèquereportagescoin des cartophilesvisite virtuellevente surprisefabrication / réparationformations en ligne nouveauté