Facebook Twitter

63 rayons de miel et ce n'est que le début...

63 rayons de miel et ce n'est que le début... 63 rayons de miel et ce n'est que le début...

UN MEILLEUR OUVRIER DE FRANCE !

UN MEILLEUR OUVRIER DE FRANCE !

 Carole Cubizolles (née le 29 novembre 1989 (29 ans).
J’ai découvert la dentelle un peu par hasard. Lorsque j’étais en classe "CE1", l’instituteur a organisé une semaine de classe piscine à Brioude. Nos journées étaient rythmées par la natation et la découverte de la dentelle aux fuseaux.
Dès la rentrée scolaire suivante, et sur mon insistance, mes parents m’inscrivent aux cours de dentelle le mercredi après-midi au « Centre d’Enseignement de la Dentelle au Fuseau du Puy-en-Velay».

Ce qui était une curiosité est alors devenue une véritable passion quelque peu chronophage. J’ai suivi les cours enfants pendant dix ans, avant d’y renoncer pour mes études supérieures.

À la fin du collège, ma décision est prise : un jour, je passerai le CAP et le BMA, et un jour je serai MOF. Grandes ambitions que je noie dans ma scolarité.
À 16 ans, je tente le concours "des Victoires de la Dentelle (2005)" dont le thème est : "un bouquet d’algues". Je partagerai la première place avec une autre dentellière. Ma détermination n’en est que renforcée.

Mes études supérieures terminées, je m’envole en Italie pour deux années durant lesquelles mon carreau m’accompagne dans cette belle ville qu’est : Florence. Je me lance, pour la deuxième fois, dans le concours "des Victoires de la Dentelle (2012)" et je réalise "un oiseau de toutes les couleurs". C’est une troisième place qui s’offre à moi et une envie encore plus grande de réussir.

Mon retour en France, la même année, est marquée par ma prise de poste en tant qu’infirmière DE et par l’assurance, déjà, que je n’en ferai pas ma carrière. Mon carreau continue de me suivre en toutes circonstances.

Année 2016 et nouvelle participation au concours d"es Victoires de la Dentelle". Le thème est « pris dans une toile d’araignée ». Ma réalisation illustre l’expression « avoir une araignée au plafond ». J'obtiens le premier prix.

Mes professeures de dentelle  m’encouragent depuis de nombreuses années à passer le CAP et réitèrent encore une fois leurs paroles aux résultats de ce concours. Ma décision est prise : je m’inscrirai au CAP "Arts de la dentelle" l’année suivante.

Tout va très vite en cette année 2017. Je regarde le cahier des charges du concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France » sur sollicitations de mes parents. Nous sommes début mai et j’ai trois semaines pour prendre ma décision avant la clôture des inscriptions. Le thème de l’option "Torchon " m’accroche et ma tête explose d’idées. C’est fait. Inscription envoyée. Les présélections sont pour décembre 2017. Janvier 2018, première partie validée : triptyque à réaliser pour décembre 2018.

Je vais suivre les cours d’histoire de l’art et de reconnaissances des dentelles dispensés au centre d'enseignement de la dentelle au fuseau du Puy-en-velay.

Nous sommes déjà en juin 2018 : c’est l’heure du CAP que j'obtiens.

J’apprends que l’Atelier Conservatoire National de Dentelle du Puy en Velay ouvre un concours d’entrée pour renouveler son équipe qui part à la retraite. Il est temps de mettre toutes les chances de mon côté et de peut-être, enfin, quitter mon métier d’infirmière pour travailler dans ma passion.

Tant pis pour le MOF, je le tenterai une prochaine fois, je n’aurai pas d’autres opportunités pour intégrer l’Atelier.

Mais mon tableau m’appelle, et j’organise finalement mes révisions en y ajoutant des heures de dentelle. Nous sommes déjà fin août… Avec beaucoup d’acharnement et de nombreuses heures de sommeil tronquées, quelque mille heures plus tard, je termine à temps mon tableau pour décembre 2018 et je continue mes révisions.

Les résultats du MOF tombent dix jours avant le début des épreuves théoriques du concours : je suis lauréate.

Le premier trimestre 2019 est rythmé par les différentes épreuves du concours d’entrée pour l 'Atelier. Le 10 avril les résultats sont publiés : je vais pouvoir intégrer l’Atelier National. Je peux à présent savourer mon MOF… Je réalise enfin mes rêves…
Ces victoires sont pour moi à partager avec mes professeures Joëlle, Marie-Christine, Marie et Nathalie qui m’ont toujours encouragée dans la dentelle et qui ont, depuis 22 ans, partagé avec moi leur savoir, leur envie, leur passion, leur persévérance et leur patience. Un grand Merci à Elles.

 
6441 863 visiteurs
Mis à jour le 16 aout 2019
 
Mentions légales-www.itnt.fr
bibliothèquetissuthèquereportagescoin des cartophilesvisite virtuellevente surprisefabrication / réparationformations en ligne nouveauté