Facebook Twitter

PROMOTIONS DE NOEL

PROMOTIONS DE NOEL PROMOTIONS DE NOEL

A PROPOS DE FUSEAUX

Vous ne seriez pas dentellières si vous ne vous étiez pas investies dans la protection, le maintien et le développement de la dentelle à la main et aux fuseaux.
Depuis plus de quarante ans c'est aussi  mon objectif.
Les fuseaux que nous vous proposons sont très beaux et comme chez beaucoup de revendeurs nous nous approvisionnons chez le même fournisseur.

Moralement et intellectuellement, j'ai toujours été très mal à l'aise car les bois que vous demandez et que nous vous vendons ne correspondent pas du tout à mon éthique ni à la vôtre malgré votre satisfaction de travailler avec de beaux fuseaux.

Je ne veux plus me rendre complice, ni vous non plus certainement, de la déforestation en bois précieux de Madagascar ou autres pays d'Asie ou d'Amérique centrale. En conséquence, nous finirons la vente des fuseaux en ébène, palissandre, bois de rose que nous avons encore en stock mais nous ne nous réapprovisionnerons plus jamais en fuseaux dans cette qualité de bois.

Le Programme de l'ONU pour l' Environnement estime que 50 à 90% de l'exploitation forestière dans les pays tropicaux - clés du bassin amazonien, d' Afrique centrale et d'Asie du Sud-Est est tenu par le crime organisé qui décime les forêts du monde entier.
 Les 178 pays membres de la Convention sur le commerce international des espèces protégées (Cites) ont décidé notamment de réguler les échanges (Annexe II de la convention) de l'ébène de Madagascar (durée de vie 300 ans) et du bois de rose de la même île, mais aussi celui d'Asie du Sud-Est et d'Amérique centrale.

«Jamais auparavant autant de propositions positives n'avaient été adoptées par des pays de la Cites pour lister des espèces d'arbres", s'est réjoui Juan Carlos Cantu, de l'ONG Defenders of Wildlife. Sans cette protection, la récolte illégale et non durable conduira ces espèces au bord de l'extinction d'ici 10 à 20 ans».

Plus de 30 milliards de dollars par an pour les criminels.
Les pays exportateurs devront délivrer des permis d'exportation tout en assurant la survie des espèces concernées. Une meilleure protection d'arbres malgaches à croissance lente, trafiqués malgré un embargo national sur les exportations, était particulièrement attendue. Madagascar fait en effet face à "une crise de l'abattage illégal" en raison de l'instabilité politique et d'une demande internationale en hausse pour les bois précieux.
J'ajoute la misère qui conduit les malgaches à "brader" leur patrimoine !!
Mick Fouriscot

 
6093 066 visiteurs
Mis à jour le 15 novembre 2018
 
Mentions légales-www.itnt.fr
bibliothèquetissuthèquereportagescoin des cartophilesvisite virtuellevente surprisefabrication / réparationformations en ligne nouveauté